… La reconnaissance de la race Altdeutscher Schäferhund …

Tous nos chiens ont un pedigree, édité et délivré par un club allemand, l’IHR, auquel est affilié notre club de race français, l’UCFAS.

Maintenant que vous avez lu l’histoire de la race. (Ah si ! il faut aller la lire, sinon vous n’allez pas comprendre la suite…) : Afin de faire les choses correctement avec ces magnifiques Bergers Allemands ancien type (de même qu’avec d’autres races), plusieurs éleveurs allemands ont tenté de créer une UCI  (Union Cynophile Internationale), un peu comme une concurrente de la FCI. L’idée était d’affilier les clubs de race à cette fédération qui régirait les diverses expositions, réglementations de reproduction et disciplines sportives. Oui, mais ça n’a pas trop marché, ils ne sont pas arrivés à se mettre d’accord sur une fédération unique : Il existe donc en Allemagne plusieurs UCI, avec plusieurs clubs de race qui leur sont associés, et donc plusieurs standards …  Aucun de ces clubs ou UCI n’est plus officiel qu’un autre, la race Altdeutscher Schäferhund n’est officiellement pas reconnue.

Ça veut dire quoi ? Que tout particulièrement en France, vous ne pourrez prétendre à obtenir un LOF d’Altdeutscher Schäferhund avec votre Berger Allemand Ancien type, ni à accéder à certaines disciplines canines, comme le RCI ou le mordant (à moins d’être capacitaire d’un certificat maitre chien), ni à participer à des championnats ou concours de beauté organisés par la SCC/FCI. En ce qui concerne les disciplines sportives, en Allemagne, Belgique, Suisse ou Hollande, visiblement les règles sont différentes, puisque certains Altdeusche Schäferhunde pratiquent ces disciplines sous l’égide des clubs sportifs UCI. En France c’est interdit, car aucun club ne travaille sous l’égide de cet organisme. Néanmoins, vous pourrez pratiquer des activités telles que l’obéissance, l’agility, la recherche utilitaire ou l’obé-rythmée avec votre chien, mais il sera considéré comme non LOF.

exposition d'altdeutsche schaferhunde

Exposition d’altdeutsche schäferhunde

En matière de reproduction et d’exposition canine, tout cela n’empêche en rien de faire les choses correctement, grâce à l’UCFAS, le club de race français qui a été créé en 2014. Celui ci, plus que sérieux, organise plusieurs fois par an des expositions afin de faire confirmer les futurs reproducteurs. Ce sont des juges du pays d’origine qui se déplacent. Avant l’obtention de la confirmation, l’éleveur doit produire les résultats de santé de ses chiens. Le club de race UCFAS suit les règles de reproduction de l’IHR (club allemand).

Voici donc le standard de la race, mais je vous invite à visiter le site du club de race UCFAS, où vous trouverez bien plus de renseignements.

… Standard de l’Altdeutscher Schäferhund …

Aspect général :

C’est un chien de taille moyenne, avec une longueur de tronc plus longue que sa hauteur au garrot (environ 20%). Son apparence est bien charpentée et musclée, sans lourdeur, ce qui lui donne un aspect équilibré et des mouvements fluides. L’Altdeutscher Schäferhund a un poil long et fourni.
C’est un chien au tempérament stable, de nature confiant, attentif et dévoué. Il ne devra en aucun cas être agressif ou peureux.
La différence de type entre mâle et femelle doit être marquée.

Tête et crâne :

La longueur totale de la tête doit représenter 40% de la longueur du tronc, celle ci ne devra être ni trop lourde ni trop fine.
Le front est légèrement bombé, sans ou avec un sillon médio-frontal faiblement marqué.
La longueur du crâne doit représenter 50% de celle de la tête et doit être à peu près égale à sa largeur.
Pour le mâle cette largeur doit être supérieure.
Les lèvres doivent être noires, bien tendues et jointives.

Mâchoires et dents :

La mâchoire doit être forte et articulée en ciseaux, la dentition complète est de 42 dents, dont 20 maxillaires supérieures et 22 maxillaires inférieures.
Le prognathisme inférieur ou supérieur est un défaut éliminatoire.

Yeux :

Les yeux sont de taille moyenne, en amande, non proéminents. Ils sont aussi sombres que possible, plus ou moins nuancés en fonction de la robe. Les yeux clairs sont indésirables.
Les paupières ne doivent pas pendre vers le bas (ectropion) ou être inversées vers le haut (entropion). C’est un défaut éliminatoire.

Oreilles :

Les oreilles doivent être dressées, de taille moyenne. Elles doivent être légèrement plus hautes que la largeur à la base, symétriques. Le pavillon doit être orienté à l’avant.
Une ou les deux oreilles tombantes est un défaut grave.

Cou :

Le cou doit être fort et musclé, plus ou moins relevé en fonction de l’attitude du chien.

Dos :

Le dos doit être droit et horizontal. Une très légère inclinaison est tolérée.
Un dos ensellé, voussé ou présentant une trop forte inclinaison est un défaut éliminatoire.

Poitrine :

La poitrine ne doit être ni trop large ni trop basse, sa profondeur doit être très légèrement inférieure à la hauteur du garrot.
Afin de permettre un bon mouvement des coudes, les côtes ne doivent pas être en forme de tonneau, ni trop plates.

Queue :

Au repos elle est portée tombante, avec une légère courbe sans crochet, elle se relève en action et peut légèrement dépasser la ligne de dos.
Sont considérés comme des défauts éliminatoires, la queue enroulée sur la ligne de dos ou l’absence de queue.
Défauts graves : la queue déviée, trop courte ou en crochet.

Membres antérieurs :

L’épaule est longue et inclinée. Les coudes ne doivent pas être décollés ni trop serrés. Les avant bras sont droits. Les pieds sont ronds et les ongles sont noirs.

Membres postérieurs :

Les membres postérieurs sont puissants et musclés, permettant une bonne propulsion vers l’avant. Les pieds sont ronds. Les ongles sont noirs.

Angulations et allures :

Les angulations doivent être marquées, ce qui signifie qu’elles ne doivent être ni trop ouvertes ni trop fermées, afin de préserver un dos droit.
Les allures sont examinées depuis tous les points de vue du chien : antérieur, postérieur, latéral droit et latéral gauche. Elles doivent êtres souples et amples, le chien ne doit pas donner l’impression de forcer.
Le pas est composé d’un mouvement diagonal des pattes. La patte avant et la patte arrière opposée se déplacent en même temps. Leur portée est aussi longue l’une que l’autre.
Des allures incorrectes sont considérées comme des défauts.

Robe :

Le poil est épais, avec beaucoup de sous-poil.
Le poil est court et droit sur la tête, le museau, le dos des oreilles et le devant des pattes.
Le poil est long derrière les oreilles, sur l’arrière des pattes avant, sur le dos. Sur le cou, il forme une crinière tombant sur le poitrail. Il est dense et long sur les membres postérieur, formant un fanon qui descend jusqu’aux jarrets.
Le poil d’été est différent du poil d’hiver qui est plus fourni.

Couleur :

Toutes les couleurs sont admises sauf le blanc, le merle et le bringé.
Noir et feu, noir et sable sont les plus fréquentes.
Les autres couleurs sont tout autant désirées comme le noir uni, noir et argenté, fauve charbonnée, fauve avec manteau noir, sable charbonné, gris argenté charbonné, bleu (noir dilué)…
Le sous poil gris, variant du  « rouge feu » au « gris clair », est toujours charbonné de noir, de bleu ou de marron (plus ou moins foncé). La tête porte un masque entièrement noir, bleu, marron, ou noir avec des marques allant du « rouge feu » au « gris clair ».
La truffe doit être de couleur noire dans toutes les variétés de couleur, sauf dans les couleurs diluées tel que le bleu. Dans ces cas, la truffe sera bleue et les yeux seront plus clairs.
L’absence de masque, des petites taches blanchâtres à la face interne des membres, des ongles d’une couleur claire seront pénalisés en tant que signes de pigmentation insuffisante.
Des petites tâches blanches ou claires sur le poitrail ainsi que sur les orteils sont acceptables.

Taille :

L’Altdeutscher Schäferhund doit avoir un ensemble harmonieux.

  • Mâles : 62 à 68 cm au garrot.

  • Femelles : 55 à 61 cm au garrot.

 Un dépassement en + ou en – de 1 cm par rapport au standard pourra être toléré pour un chien bien proportionné et conforme au standard.

Défauts :

 Tout manque de conformité par rapport au standard ci-dessus sera sanctionné en fonction de son importance.

Défauts graves :

  • Chien disproportionné,

  • Queue trop courte,

  • Queue cassée ou en crochet,

  • Oreilles trop grandes, mal portées, mal implantées, tombantes ou cassées,

  • Longueur de poil trop courte,

  • Manque de pigmentation,

  • Allure ou mouvement incorrect vu de l’avant, de l’arrière ou en latéral droit ou gauche.

  • Chien atteint d’alopécie dont les propriétaires ne peuvent prouver, par des examens appropriés, le caractère non génétique

Défauts éliminatoires :

  • Albinisme,

  • Défauts de denture, en cas d’absence de 1 PM 3 plus une autre dent, ou 1 canine, ou 1 PM 4, ou 1 M 1 ou M 2, ou au total trois dents ou plus,

  • Mauvaise ligne de dos,

  • Défauts d’allures très importants,

  • Chiens adulte avec prognathisme supérieur ou inférieur prononcé,

  • Queue portée enroulé sur le dos, absence de queue,

  • Caractère peureux ou agressif,

  • Testicules d’apparence anormale, ou en nombre insuffisant (deux), ou non en place (dans le scrotum),

  • Entropion ou ectropion,

  • Tout chien issu de n’importe quelle autre race ou issu de croisement autre.