La giardiose

Votre chien souffre de diarrhée, selles molles intermittentes ou permanentes, et rien ne les fait passer ? Il a un appétit féroce et rien ne le fait grossir ?

 

Et si c’était la Giardiose ?

 

 

Trop souvent laissée de côté et non diagnostiquée, cette affection est pourtant extrêmement répandue et confondue avec des problèmes alimentaires, et peut avoir des conséquences sur le développement du chiot.

Après de multiples traitements et changements d’alimentation, en général au bout d’une année tout finit par rentrer dans l’ordre : tous pensent alors que les désordres gastriques avaient pour cause l’alimentation … mais c’est juste l’organisme du chien qui a fini par s’accoutumer au parasite et ne développe plus de symptômes, il n’en est pas pour autant débarrassé, cela en fait un porteur sain, qui à son tour transmettra la Giardiose aux plus jeunes.

Il est important, lorsqu’on rencontre l’un des symptômes énoncés plus haut. De procéder à une analyse des selles, de façon à écarter cette hypothèse, avant de se lancer dans le casse-tête du changement de nourriture, qui ne fera que perturber davantage votre chiot.

Qu’est-ce que c’est ?

La giardiose est une affection parasitaire de l’intestin, causée par les giardias.

Ce parasite vit dans l’intestin de l’animal, s’y développe et s’y reproduit. Il se nourrit de certains nutriments et empêche leur absorption correcte par l’animal.

La giardiose est résistante aux vermifuges traditionnels.

Les symptômes

La giardiose peut provoquer une augmentation de la fréquence des selles, une diarrhée chronique ou/et des selles molles. Le chien a du mal à grossir malgré un bon appétit. Des douleurs à la palpation de l’abdomen peuvent survenir. Les selles sont malodorantes, de couleur terne, avec un aspect luisant.

La contamination

Toutes les espèces animales, et également l’homme, peuvent être porteurs de giardias et les transmettre.

On estime que 7% des chiens adultes et 45% des chiots de moins de 6 mois hébergent le parasite dans leur organisme.

Le chien se contamine en avalant des kystes de giardias présents dans son environnement (eau contaminée, léchage du sol, ingestion d’excréments…). Les kystes constituent une forme dormante du parasite, sous laquelle ce dernier peut résister à des conditions très défavorables.

Une fois dans l’organisme du chien, le kyste est « digéré » et libère des trophozoïtes, la forme « active » du parasite. Ceux-ci sont alors capables de se déplacer dans le tractus digestif, de s’y accrocher, de s’y reproduire et de reformer des kystes qui seront par la suite éliminés dans le milieu extérieur par les selles, une à deux semaines après l’infection.

Le diagnostic

Une giardiose ne peut se diagnostiquer formellement qu’avec un examen des selles appelé coproscopie. Il suffit d’envoyer un prélèvement de selles à un laboratoire spécialisé.

Mais attention, en cas de résultat négatif, il est nécessaire de refaire 2 coproscopies avant d’écarter totalement le diagnostic de giardiose.

Si le résultat est positif, votre vétérinaire pourra vous proposer un traitement.

Le traitement

La giardiose se traite avec un antibiotique et un produit antiparasitaire spécifique.

La réinfection de l’animal est facile, car les kystes sont très résistants dans le milieu extérieur et une dizaine sont suffisants pour infecter un animal.

Il vous faudra donc associer aux traitements médicamenteux des mesures d’hygiène draconiennes pendant toute la durée du traitement. Il est préconisé de traiter également les autres animaux de la famille, qui peuvent être porteurs sains.

Il faudra renouveler le traitement une quinzaine de jours après le premier, pour être sûr d’avoir éliminé tous les kystes.

Anticipation

Nous effectuons systématiquement, deux fois par an, des analyses de selles afin de pouvoir réagir au plus vite, dans le cas d’une infestation. Ces analyses sont aussi faites pour cibler aux mieux les différents parasites et pouvoir traiter avec des vermifuges chimiques adaptés suivants les résultats qui en ressortent, autrement le reste du temps nous vermifugeons les chiens, le plus possible avec des produits naturels, vermifuge naturel ! Sauf pour les chiots, les femelles gestantes, ou là, nous respectons un protocole vétérinaire.

Nous avons la chance d’avoir un laboratoire à côté de la maison, nos analyses sont portées directement dans celui-ci, mais vous pouvez si vous le souhaitez les envoyer par la poste.

En général, il existe des laboratoires vétérinaires dans chaque département. Une petite recherche sur le net vous les indiquera, il suffira de les appeler pour savoir s’ils procèdent à ce genre d’analyse.

Autrement il est tout à fait possible d’envoyer vos échantillons chez celui-ci Laboratoire Loire

Pour un premier envoi et afin de constituer votre dossier, il est préférable de prendre contact avec eux avant, ils vous indiqueront la marche à suivre et les renseignements à fournir pour vos envois. Le prélèvement doit se faire sur des selles fraiches,de la journée, ou sur un échantillon de différents individus si vous désirez juste faire un contrôle de routine.

Il vous faudra joindre à cet envoi, une fiche avec:

Votre: nom, adresse, espèce animale, race, nom de l’animal, son âge, date du prélèvement, recherches souhaitées, tenir l’échantillon au frigo le temps de l’envoyer, choisir le plus rapide et bien sûr éviter les jours de grèves de la poste. Comptez environ 25 euros pour un examen complet et les résultats arrivent sous 48h00.

Une fois les analyses reçues, suivant les résultats vous pourrez aller chez votre vétérinaires récupérer le traitement adapté.

ilustration gardiose

source:http://www.vetrepro.fr/article