Jeux de recherche

Tu cherches ?

Cela fait un moment que je voulais écrire un article sur les jeux de recherche, mais je ne savais pas par quel bout commencer…

Cet article n’a pas pour but de vous faire découvrir une activité bien précise de recherche dans les règles ! Non, c’est juste une aide, pour vous faire découvrir une autre façon de jouer avec son chien principalement basée sur la recherche d’objet. Peut-être cela vous emmènera-t’il un jour à pratiquer une vraie discipline en club ? J’en connais à qui c’est arrivé… On commence par s’amuser avec le chiot, puis on se prend au jeu et on a envie de progresser. Pour pratiquer une vraie discipline, il vous faudra l’aide d’un club et choisir parmi plusieurs disciplines de recherche celle qui vous correspond le mieux. Elles ont chacune leurs règles, leur but et leurs exigences. En attendant, amusez-vous avec votre chien….

A quoi ça sert ?

Je vais tenter de décrire les bienfaits de ce genre d’activité pour vous et votre chien.

La recherche, quelle qu’elle soit, nécessite de la concentration, de la méthode et de la réflexion. C’est une façon d’apprendre au chien à se calmer et à réfléchir, c’est également une bonne solution pour lui faire dépenser son énergie, mais sans provoquer d’excitation.

Ce genre d’activités développe la complicité maître/chien et permet d’occuper nos compagnons quand on n’a pas le temps de les sortir ou lorsque l’on doit les garder au repos forcé. C’est aussi un excellent moyen de faire passer des comportements indésirables et peut même être une aide à l’éducation, je tenterai d’expliquer cela dans un autre paragraphe.

Le maître va aussi beaucoup apprendre juste en observant son chien.

Comment commencer ?

Ce qui va suivre est ma façon de faire, ce n’est en aucun cas LA façon de faire, il doit sûrement y avoir d’autres apprentissages pour déclencher le chien à la recherche. Pour l’instant je ne pratique que celle-ci et elle marche plutôt bien. Peut-être qu’un jour un de mes loulous y sera moins réceptif ? A ce moment-là, il faudra que je me creuse les méninges pour trouver une autre méthode… Et oui c’est aussi ça la recherche !

Le principe pour débuter est assez simple, le tout étant que le chien comprenne ce qu’on lui demande.  Ensuite ce sera à vous de faire marcher votre imagination pour augmenter les difficultés tout en gardant un côté ludique, car il est important de varier les lieux et les jeux pour que le chien reste motivé.

Il y a déjà quelques erreurs à ne pas commettre :

  • Ne jamais brûler les étapes
  • Ne jamais s’énerver
  • Ne pas saturer le chien
  • Ne pas trop parler

Et n’oubliez pas de :

  • Varier les endroits
  • Observer pour mieux comprendre…

On peut commencer avec un chiot dès son plus jeune âge, mais on peut aussi commencer avec un chien plus vieux, ils savent tous se servir de leur nez. Ce sera à vous de les emmener à chercher sur ordre, des odeurs bien précises, et de les motiver le plus possible pour cette nouvelle activité…

Que peut-on leur faire chercher ?

Et bien le choix est vaste…

Soit on allie l’utile à l’agréable et on tente de leur faire trouver les objets qu’on passe notre temps à chercher : le doudou du bébé, le portable, les clés de voiture …

Ou alors rien de bien précis, juste une odeur qu’on présentera au chien avant d’aller cacher l’objet qui la porte, pour le plaisir de jouer et/ou de se servir de cette activité comme aide à l’éducation.

Objet utile.

En plus d’avoir son odeur propre, ce genre d’objet porte automatiquement votre odeur car il est souvent manipulé, il en est imprégné. Le chien va donc travailler sur ces deux données.

Il est mieux de débuter l’apprentissage en extérieur, ce sera bien plus simple pour lui. En effet, l’intérieur votre maison est imprégné de votre odeur, il est donc plus compliqué pour le chien de repérer la zone où il est caché. Après avoir associé l’ordre « cherche doudou » à l’objet,  l’apprentissage se fera toujours avec le même objet, en extérieur d’abord et ensuite à l’intérieur, par étapes… par contre attention : le jour ou le chien vous rapporte vos clés ou votre portable posé sur la table alors que vous ne lui avez rien demandé, il ne faudra pas le gronder, mais le féliciter. C’est à vous de faire en sorte de placer ces objet hors de sa portée, car le chien risque, pour attirer votre attention, de passer son temps à vous rapporter vos affaires ! N’est-ce pas Boss ?

Objet quelconque

Personnellement, j’aime travailler avec des sachets de thé. En effet quand on joue avec le chien à l’intérieur, c’est plus facile pour lui, le sachet dégage une odeur bien particulière et relativement forte, et il n’est pas imprégné d’odeur humaine.  Vous pouvez le mettre dans une chaussette pour le protéger. En effet, une fois dans la gueule du chien ils ne font pas long feu, et un chien trop motivé peut les avaler… 

Là aussi faite attention : j’ai vu à la maison une certaine Saga attraper la boite de thé et me la rapporter. Bien sûr elle avait semé tous les sachets en cours de route, c’est ce qu’on appelle le revers de la médaille ! Quand ils sont motivé pour ce jeux, ils nous le font vite comprendre…

Saga maîtrise déjà la recherche du sachet de thé, je commence donc avec elle la discrimination fine d’odeur : je cache plusieurs sachets avec plusieurs parfums différents, mais je lui demande de me trouver un parfum bien particulier, en lui faisant sentir un sachet référent avant de donner l’ordre. Voilà un exemple d’évolution des jeux de recherche, on pourra cacher l’objet au sol, a mi-hauteur comme sur une table, un peu plus haut sur un buffet, dans un tiroir au début entrouvert, puis fermé. Autant de difficultés qui feront réfléchir le chien et qui surtout vont le surprendre…

J’ai remarqué une chose, et on le voit sur les vidéos ci-dessous : le chien se sert de son nez, mais également de sa mémoire. Quand on fait l’exercice plusieurs fois de suite, il vérifiera les derniers endroits où était caché l’objet avant de chercher réellement. De la même manière, quand on a caché deux fois de suite l’objet au sol, il aura du mal à lever la tête, et inversement aura du mal à chercher au sol quand il a trouvé la fois d’avant à mi-hauteur. Il est donc important de varier les exercices et les lieux, cela apprend au chien à réfléchir et à prendre des initiatives, il gagnera en autonomie.

Déroulé de l’exercice :

  • On demande au chien un assis
  • On lui montre l’objet et on lui fait renifler
  • On lui demande de rester en place
  • On va poser l’objet à quelques pas  devant lui
  • On revient vers le chien
  • On l’envoie chercher l’objet : « cherche »

Bon, comme ça, ça a l’air simple ! Et ça l’est bel et bien, même si tous les chiens ne vont pas se précipiter sur l’objet, le prendre et vous le rapporter… peu importe, le but n’est de toute façon pas là. Quand vous allez donner l’ordre au chien de chercher, il va d’office aller sur ce truc que vous avez posé au sol, certains le prendront en gueule, d’autres vont juste le renifler et revenir vers vous, d’autre vous le rapporteront. Suivant la réaction du chien, vous allez féliciter et récompenser : s’il met juste un coup de nez sur l’objet et n’est pas capable d’en faire plus, ce n’est pas grave, on essaie d’être réactif et on félicite au moment où le chien pose le nez dessus… bravo, super ! On ramasse l’objet, on fait comprendre au chien qu’on est super content, et on récompense avec une friandise.

En règle générale, les chiens évoluent dans leur rapport à l’objet et finissent par le prendre en gueule, voir le rapporter.

La deuxième étape consistera à poser l’objet à un endroit où le chien ne le voit pas. Il vous voit partir mais ne sait pas où vous l’avez caché. Au début, ce sont vraiment de toutes petites distances, c’est pour apprendre l’ordre « cherche » au chien et qu’il comprenne la règle du jeux. La réussite doit être facile et rapide, une façon de le motiver et de lui apprendre l’autonomie. Beaucoup de chiens trop conditionnés aux ordres, ou trop sensibles, ont du mal à prendre des initiatives et attendent l’approbation du maître. Perle est un peu comme ça, on le voit sur la vidéo et les couinements sont très significatifs, elle a du mal et n’a pas encore la motivation pour chercher seule. Et puis, elle aimerait surtout une distribution de fromage gratos…

1er essai de perle

 

Démo de Boss

Une petite vidéo faite avec Boss, pour montrer ce que cela donne avec un chien un peu plus entraîné.

Aide à l’éducation ?

Et bien oui ! Tout en jouant avec le chien, on lui apprend des règles et des ordres de base, s’en même sans apercevoir…  C’est un peu moins ennuyeux que du assis/couché/pas bouger sur un terrain, et vous et lui serez bien plus motivé à varier les exercices. La récompense ultime sera le moment passé ensemble lors de ces petits jeux.

Rappelez-vous, il est préconisé de faire de la recherche dans n’importe quel endroit : la maison, le jardin, les champs, les parcs, les parking etc… et bien votre chien va apprendre à obéir et être attentif à vous dans tous ces endroits. Si réellement il est motivé à la recherche, seul le jeux comptera pour lui, au même titre que les chiens qui sont accro à leur balle.  Et là au moins, ce n’est pas un jeux qui fait monter leur excitation, mais plutôt un jeux qui demande de la concentration et qui les calme.

Aide pour faire disparaître un mauvais comportement ?

Et bien là encore oui, mais comment ? On a compris que ce jeux peut se faire partout, et que si le chien est vraiment motivé, il n’aura qu’un seul but, chercher son objet !

Si l’on prend l’exemple d’un chien qui est réactif avec ses congénères (sachant que bien souvent il agit comme cela par peur ou par frustration s’il est attaché) : vous pourrez aller dans des endroits où se trouvent d’autre chiens, comme des parcs, lieux publics, et vous organisez une petite partie de recherche. Au début, vous vous équipez d’un harnais et d’une grande longe de 10 mètres pour sa sécurité et pour vous rassurer, puis vous faites comme à la maison.

Le chien, s’il est motivé, sera tellement fixé sur son objectif qu’il en oubliera les autres chiens. Bien sûr au début on commence assez loin, et on se rapproche au fur et à mesure des endroits où se trouvent les autres chiens. Dès que le vôtre commence à relever la tête ou à se fixer sur autre chose que sa recherche, vous l’encouragez à se remettre au travail ! Vous pourrez faire exactement la même chose pour des chiens qui ont peur des humains, qui courent après des vélos, qui ont peur des voitures etc…  Le but est d’apprendre au chien, par le jeux et le travail de concentration, à faire abstraction de ce qui l’entoure. Ce n’est pas pour autant qu’il ne voit pas ce qu’il se passe autour de lui, mais il apprendra à relativiser sans aucune pression les choses qui l’inquiétaient quelques temps plus tôt, et il associera ces choses/chiens/humains à du positif et de l’agréable, tout en étant connecté avec vous.

Une façon de créer le lien et d’apprendre au chien à vous faire confiance .

 Saga

Sur cette vidéo, nous voyons Saga qui, pour la première fois, fait une recherche en terrain extérieur (hors du jardin et de la maison).

Cela illustrera le paragraphe du dessus, qui concerne l’aide à l’éducation et le fait que ce genre de jeux apporte du calme et de la réflexion au chien.

Il faut savoir que Saga est raide dingue de ce jeux, elle est de nature vive et a donc tendance à s’exciter ! sur le premier exercice, elle part  avant même que je sois revenue jusqu’à elle et lui ai donné l’ordre. Je pourrais tout a fait, si je le voulais, profiter de son enthousiasme pour lui demander un peu plus d’exercices d’obéissance, dans un milieu qu’elle ne connait pas.  Le but ici n’est pas de la faire obéir, car elle le fait très bien en temps normal, mais vraiment de passer un moment de complicité avec elle, tout en la poussant à apprendre par elle-même à se calmer et à réfléchir.

Sur le deuxième essai, elle est encore toute folle et part comme une dingue : elle s’éloigne de la zone d’odeur mais reste concentrée sur sa recherche, on voit bien que ce qu’il l’entoure ne l’intéresse pas . Mais comme elle est complètement désordonnée et encore trop enthousiaste, je lui demande de revenir dans la zone, une façon de travailler le rappel sans même s’en apercevoir, et d’éviter qu’elle ne finisse par perdre son objectif de vue…

Le troisième essai est nettement mieux, elle s’est enfin calmée, attend presque mon autorisation pour démarrer, et elle finit par réfléchir et travailler avec plus de méthode : elle a déterminé la zone d’odeur, reste bien autour, et finit par trouver sa chaussette accroché dans le buisson. Le chien doit aussi apprendre par lui-même, c’est comme cela qu’ils prennent de l’autonomie. Ce genre d’exercice de recherche en libre et en milieu inconnu est excellent pour les chiens de nature sensible ou réservée.

Le quatrième essaie était d’une beauté incroyable, si si… malheureusement plus batterie pour la vidéo… On aurait pu y voir une Saga qui a détecté où se trouvait la chaussette, mais n’a pu l’attraper immédiatement car elle était inaccessible, posée en hauteur sur un jeux plein air pour enfant. Il fallait qu’elle contourne le jeu pour trouver les marches permettant d’accéder à l’objet. Et Saga a fini par se poser, réfléchir et trouver la solution. Exercice à refaire, et surtout a filmer !

Je tenterai avec d’autre petits articles et vidéos de vous donner des idées de jeux de recherches.

En attendant, amusez-vous bien !